Jean Claude KIBALA
Jean Claude KIBALA

La mise à la retraite sera progressive sur base d’un plan bien précis....

La mise à la retraite sera progressive sur base d’un plan bien précis....


La mise à la retraite sera progressive sur base d’un plan bien précis, a déclaré jeudi 3 septembre à Kinshasa le ministre de la Fonction publique, Jean-Claude Kibala, répondant aux fonctionnaires qui désapprouvent les mesures qu’il a prises dans un arrêté et une circulaire publiés le 30 juillet dernier. Arrêté et circulaire portant vulgarisation et mise en œuvre du cadre organique de la réforme des administrations centrales, institutions et services publics. Les fonctionnaires estiment que ces mesures mettraient à la retraite de nombreux agents.

« Les mesures de réforme ce n’est pas seulement l’arrêté. La stratégie a sept axes dont la question liée à la retraite est un des éléments importants. La mise à la retraite sera progressive sur base d’un plan bien précis et les agents le savent. Selon la loi, il n’y a même pas matière à discussion. Vous avez 55 ans ou trente ans de carrière, vous partez », a répondu le ministre de la Fonction publique.

L’arrêté et la note circulaire de juillet mettent notamment en place des nouvelles structures et prévoient l’organisation des concours au sein de la Fonction publique. Les fonctionnaires s’interrogeaient notamment sur le sort des agents qui ne réussiront pas à ce concours.

« Ceux qui ne seront pas retenus, ils resteront des agents », a fait savoir Jean-Claude Kibala. Le ministre a également indiqué que ce concours était « une évaluation des adultes ». « Ce n’est pas qu’on veut savoir qui est le meilleur agent dans cette administration. Cette évaluation a aussi pour objectif caché de pouvoir organiser des renforcements de capacité sur base d’une évaluation claire », a affirmé Jean-Claude Kibala.

En outre, le ministre de la Fonction publique a déclaré que les syndicats ont été associés à toutes les étapes de la réforme de la fonction publique. Il a affirmé avoir tenu récemment une réunion avec les syndicats. Selon lui, cette rencontre a abouti à des compromis notamment une nouvelle note circulaire destinée à vulgariser la mise en œuvre des structures standards horizontales de la fonction publique.

 



Avez-vous un commentaire ?


Les champs obligatoires sont indiqués avec *